Petit lexique SEO du référencement naturel

Vous aimeriez mieux comprendre le vocabulaire utilisé en matière de référencement sur internet. Vous trouverez ci-dessous une aide pour vous familiariser avec le jargon propre à ce domaine d’expertise.

Algorithme. Selon Wikipedia, « un algorithme est une suite finie et non ambiguë d’opérations ou d’instructions permettant de résoudre une classe de problèmes. Le mot algorithme vient du nom d’un mathématicien perse du IX e siècle, Al-Khwârizmî ». En informatique, un algorithme est une série de commandes automatisées. Les moteurs de recherche utilisent de multiples algorithmes qui se complètent les uns les autres pour trier et présenter à l’internaute des liens de qualité au plus près de ce qu’il recherche. Des algorithmes sont chargés de pénaliser des sites non conformes ou de peu de valeur, d’autres favorisent des sites web qui semblent d’un meilleur intérêt. Google aurait plus de 200 critères que tout site web a grand intérêt à respecter au plus près possible pour émerger de la masse. Ces critères et les algorithmes changent très fréquemment et se complexifient, ce qui rend le travail de référencement de plus en plus compliqué pour les SEO, et quasi impossible pour le non spécialiste.

BERT. Cet acronyme signifie Bidirectional Encoder Representations from Transformers. C’est un algorithme que Google utilise depuis octobre 2019 aux Etats-Unis, et depuis le 9 décembre 2019 en France. Il va permettre de traiter beaucoup mieux les requêtes faites par les internautes, en se tenant au plus près du langage humain, et en s’attachant à comprendre ce que l’on appelle la cohésion contextuelle. Il favorisera beaucoup les recherches vocales. BERT s’appuie sur l’apprentissage automatique (Machine Learning) et l’Intelligence Artificielle (IA). Bert a donné naissance à des algorithmes tels que RoBERTa de Facebook, MT-DNN de Microsoft, BERT-mtl de IBM, CamemBERT de l’INRIA en France. « BERT est une amélioration significative de notre compréhension des requêtes, ce qui représente le plus grand bond en avant des cinq dernières années et l’un des plus grands bonds en avant de l’histoire du moteur de recherche » explique Pandu Nayak (Google), le 25 octobre 2019.

Bing. Le moteur de recherche de Microsoft.

Bingbot. C’est le robot Microsoft du moteur de recherche Bing.

Cache. Vous entendez parler de « sorti du cache Google ». C’est une pénalisation sévère signifiant que Google ne se donne même plus la peine de visiter le site web pour différentes raisons possibles : obsolescence du site, non respect des règles de conformité, pratiques douteuses ou inacceptables… Le site sort sort alors de l’indexation, peu à peu ou brutalement. Le site n’apparaît donc plus dans les SERP, les pages de résultats.

Colibri. Cet algorithme Google se penche surtout sur la recherche sémantique et la requête formulée de manière orale (beaucoup utilisée actuellement sur les smartphones).

Core Update. C’est un algorithme Google (son nouveau nom depuis mars 2019). Il semble qu’il soit, entre autres, le moteur des fameux critères E-A-T qui qualifient la qualité d’un site (EAT = Expertise, Autorité, Trust/Confiance).

CPA. C’est le Coût Par Acquisition dans une campagne SEA. Lorsque le clic de l’internaute est converti en un achat, il est possible de savoir combien a coûté cette approche.

CPC. C’est le Coût Par Clic dans une campagne SEA (de type “recherche”). L’annonce apparaît en haut et en bas d’une page SERP. Le client est facturé au Clic par Google.

CPM. C’est le Coût Par Mille impressions dans une campagne SEA (de type “Display”). Chaque affichage sur une page web est appelée une impression. Mille impressions signifient que mille fois cette page où figure ce mot-clé a été ouverte.

CTR. (Click-Through-Rate). C’est le taux de clics. Cet indicateur donne la proportion d’internautes qui voient l’annonce et qui cliquent dessus. Chaque visite sur la page où est votre annonce est appelée une “impression”. Le CTR est le nombre de clics divisé par le nombre d’impressions. Si vous obtenez 10 clics pour 100 impressions (visites sur la page où est votre annonce), votre CTR sera de 10%.

Data center. Les data centers sont les serveurs qui stockent les index des moteurs de recherche (toutes les pages web capturées). Les 3 missions des data centers sont les suivantes : stocker des données, traiter les données, sauvegarder et protéger les données.

Duplicate content. Selon la définition de Google, « Le duplicate content désigne généralement des blocs substantiels de contenus, à l’intérieur d’un domaine ou dans des domaines différents, qui sont soit complètement identiques, soit très largement similaires. Dans la plupart des cas, le duplicate content n’est pas volontaire. » Le duplicate content est sévèrement pénalisé, même quand il est involontaire.

Google. Le moteur de recherche par lequel passe plus de 94% des requêtes de recherche.

Google Ads. C’est le programme de publicité en ligne de Google. Il permet de promouvoir son entreprise sur internet, de favoriser la vente de produits et services, de stimuler la notoriété de sa marque sur internet, d’augmenter le trafic d’un site web.

Google Analytics. C’est un outil gratuit qui mesure l’audience d’un site internet. C’est un bel outil puissant qui vous sera précieux. Il vous permet de suivre vos objectifs, le taux de rebonds, le nombre de visiteurs (uniques ou récurrents), le parcours des visiteurs sur votre site. Google Analytics enregistre et analyse un grand nombre d’informations relatives à l’activité de votre site internet. Il agrège les données collectées de différentes manières et vous permet de mieux connaître les profils de vos visiteurs et leur comportement sur votre site. Vous pouvez ainsi connaître âge, sexe, centres d’intérêts, localisation, appareil de connexion, etc. Vous saurez comment ils arrivent sur votre site, ce qu’ils y font, et depuis quelle page ils vous quittent. Vous connaîtrez ainsi mieux la vie secrète de votre site.

Googlebot.  Nom du robot de Google qui crawle sans relâche les pages web. Les Google Bots sont des robots d’indexation utilisés par le moteur de recherche Google afin de recenser et indexer les pages web.

Google My Business. Encore un des nombreux outils gratuits mis à disposition par Google (depuis 2014). Elles incluent différentes données sur votre entreprise (données que vous avez choisies vous-même de renseigner) : votre adresse, vos données de contact, vos horaires d’ouverture, des photos, un descriptif de votre activité et de ce que vous proposez à votre clientèle… Google veut donner des réponses à ses utilisateurs et vous apporter de bons clients, c’est pour cela qu’il vous est demandé un soin particulier pour renseigner correctement Google My Business.  Votre fiche entreprise devra y être optimisée pour de meilleurs résultats. Depuis 2018, ces informations peuvent apparaître sur Google Maps. Ainsi la géolocalisation prend une place de premier choix pour l’internaute qui serait en recherche d’un service de proximité. Google My Business draine un important trafic vers le site web. Vous pouvez également partager vos actualités dans les Google Posts.

Index Mobile First. C’est la compatibilité mobile. Depuis 2016, Google privilégie dans son index les pages web adaptées pour les smartphones.

Indexation. Les moteurs de recherche capturent les pages web qu’ils visitent et les stockent sur leurs serveurs pour les analyser et mieux les utiliser. Plus votre site est riche textuellement et plus sa fréquence d’actualisation est forte, plus l’indexation se renouvelle, plus votre visibilité se développera (si toutefois vos contenus et actualisations sont conformes aux exigences des moteurs de recherche).

Longue traîne. Ce sont des expressions-clés qu’utilisent les internautes pour faire leurs recherches… Ces longues traînes vont attirer des internautes spécifiques et vont se centrer sur des angles peu utilisés des requêtes. Plus vous enrichissez vos textes d’expressions susceptibles d’être utilisées par ceux qui vous cherchent, plus vous vous donnez de chances d’être identifiés.

Mot-clé. (Ou Keyword en anglais). Ce sont les mots qui vont faire le lien le plus direct possible entre la requête de l’internaute et votre site. Si les bons mots-clés sont dans vos textes et dans votre référencement, ce sera plus facile pour l’internaute de vous trouver sur le web.

Nom de domaine ou URL. Les noms de domaine sont les noms des sites web. Ils sont déterminés avec des extensions en .com ou .fr, etc.

Optimisation. Ce sont des techniques et actions qui amélioreront le référencement des pages de votre site web.

Organique. On parle de référencement organique ou de référencement naturel; c’est la même chose. Le trafic organique désigne le nombre de visiteurs de votre site web en provenance des moteurs de recherche. Le trafic, sans qualification “naturel” ou “organique, désigne l’ensemble des visiteurs venant sur votre site web, en incluant ceux qui disposent de l’URL de votre site ou qui ont cliqué sur un lien dans votre newsletter par exemple.

Panda. L’un des anciens algorithmes de Google évoluant depuis 2011.

Pénalité Google. Cet affreux mot désigne effectivement une pénalité, une sanction sévère. Quand les robots Google rencontrent des pratiques inacceptables ou des pratiques contraires aux instructions que Google donne aux webmasters, il y aura pénalité. Ce type de pénalité est appelée “pénalité manuelle” car en principe les robots qui ont fait la détection de pratiques inacceptables font un signalement ou dénonciation aux humains de l’équipe qualité qui vont sanctionner. C’est donc le carton rouge ! La sanction sera la rétrogradation sévère du site web dans le moteur de recherche pour protéger les internautes de pratiques douteuses. Faute d’une bonne aide SEO, 95% des webmasters ne réagiraient pas aux pénalités Google et laisseraient faire! Comme quoi il est important d’avoir une aide spécialisée. Il faut distinguer ces “pénalités dites manuelles” des “pénalités dites algorithmiques” qui correspondent simplement à une baisse de positionnement dans les pages de recherche suite à une modification d’un algorithme de Google; il ne s’agit donc ici pas du tout d’une pénalité, mais plutôt d’une chute liée à l’évolution d’un algorithme lorsque le SEO du site n’a pas encore été adapté à la nouvelle situation.

Penguin. Un autre algorithme Google. C’est lui le grand méchant pingouin qui pénalise les sites qui enfreignent les conformités demandées par Google.

Pigeon. Encore un algorithme Google réputé, au nom d’animal.

Positionnement. C’est le classement d’une page web lorsqu’un internaute tape une requête dans un moteur de recherche. Mieux vous serez positionné (en haut de la première page), plus vous serez trouvé. C’est ce meilleur positionnement que Visibloo va chercher à vous offrir.

Qwant. Un nouveau moteur de recherche français très prometteur et qui travaille en partenariat avec Bing. Utilisez-le pour encourager cette belle initiative.

RankBrain. Cet algorithme fait appel à l’Intelligence Artificielle (AI) et à l’apprentissage automatique (machine learning) pour améliorer les réponses aux requêtes des internautes.

Recherche zéro-clic. On appelle ainsi la tendance à déployer en SEO pour que l’internaute trouve ce qu’il cherche dès la première page SERP. En effet les internautes sont de plus en plus impatients et veulent avoir une réponse immédiate.

Requête. Ce sont les mots que saisit un internaute dans le champ de recherche d’un moteur de recherche.

SEA. C’est le Search Engine Advertising. Donc l’inverse du référencement naturel. C’est le référencement payant, c’est de la pub sur internet. Le mode le plus connu de SEA est Google Ads.

SEO. Pour Search Engine Optimization. C’est le référencement naturel, aussi appelé référencement organique.

SERP. Search Engine Results Page. C’est l’ensemble des résultats de recherche obtenus en réponse à la requête de l’internaute. Il y a les résultats publicitaires qui viennent en tête (les Adwords de Google) et les résultats dus au référencement naturel.

Visibilité. C’est le fait que votre référencement naturel vous propulse en excellente position quand un internaute saisit des mots et expressions qui correspondent bien à ce que vous proposez. Vous êtes donc plus visible sur internet.

Visiteurs qualifiés. Un gros pourcentage des visites cumulées que donnent les compteurs web sont en fait des accès de robots de toutes sortes. Nous appelons « visiteur qualifié » un visiteur humain (et non un robot) qui a passé au moins 30 secondes sur votre site, donc qui a été intéressé. Pour attirer ces visiteurs intéressants, Visibloo -grâce à ses algorithmes- sélectionne les robots qui s’intéressent à la valeur informationnelle du site.

ANALYSE DE CAS – n°6 – Le référencement sur les mobiles aussi !

Visibloo - Etude de cas 6

Avec les résultats de ce client qui opère dans l’Est de la France, vous pouvez vous rendre compte de l’impact de nos puissants algorithmes secrets sur les résultats de la fréquentation de son site web. Visibloo entre en action en été 2019, la croissance du trafic est extrêmement rapide. A gauche, vous voyez les résultats sur les accès avec ordinateurs, à droite sur les accès avec smartphones (mobile).

Nous attirons votre attention sur l’importance à donner au trafic venant des smartphones. Pour ce client, les mobiles représentent presque un tiers de son nombre de visiteurs. Et, dans de nombreux secteurs professionnels, l’accès via les mobiles est encore plus important.

Votre site et votre référencement doivent être adaptés aux mobiles.

AUTRES ANALYSES DE CAS : N°1 – N°2 – N°3 – N°4 – N°5 – N°6 – N°7

ANALYSE DE CAS – n°7 – Le sésame du référencement : les mobiles

Autre client pour illustrer ce que peut faire Visibloo sur le trafic par les mobiles. Ce bel hôtel de charme bien placé sur une côte atlantique française confie sa destinée référencement naturel à Visibloo. Le potentiel de la consultation sur appareils mobiles n’était pratiquement pas utilisé. C’est regrettable pour un hôtel.

Visibloo fait bondir subitement la possibilité de trouver cet hôtel à partir d’un téléphone mobile. La courbe du trafic grâce aux mobiles parle par elle-même.

AUTRES ANALYSES DE CAS : N°1 – N°2 – N°3 – N°4 – N°5 – N°6N°7

Visibloo - Etude de cas 07

Contactez-nous. C’est avec plaisir que nous étudierons avec vous votre projet. Nous vous conseillons un rendez-vous en vidéoconférence pour un premier contact exploratoire. Cliquez ici.